AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  CONTACTCONTACT  
Ce forum va reprendre vie à partir d'avril 2016. J'ai quelques trésors à mettre en ligne !!. les vôtres seraient aussi les bienvenus !!

Partagez | 
 

 RETOUR EN FRANCE : POUR LES ALPES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thierry GUYON
*** Fondateur ***
avatar

Messages : 34
Localisation : Blaye (33)
Date d'inscription : 19/11/2008

MessageSujet: RETOUR EN FRANCE : POUR LES ALPES   Sam 22 Nov 2008 - 13:04

1888

Il débarque à Marseille le 11 juin et gagne par étapes Embrun où il doit tenir garnison, avec un détachement, le 30ème Bataillon de Chasseurs alpins à Port-Queyras. Le dépôt reste à Grenoble.

1889

Par décret du 2 janvier, le Bataillon prend la dénomination de Bataillon de Chasseurs Alpins et passe à 6 compagnies.

- Le 11 juillet, le Commandant de POURQUERY de PECHALVES est remplacé par le Commandant du POUGET de NADAILLAC.
En septembre, au retour des manœuvres, le Bataillon va tenir garnison à Grenoble, où se trouve déjà le dépôt.

1892

- Le 24 décembre le Commandant de NADAILLAC est nommé Lieutenant-Colonel.

1893

- En septembre, au retour des manœuvres , le Bataillon va tenir garnison à Embrun.

1895

Le dépôt et 2 compagnies restent à Grenoble. Dans le courant de 1895, un petit détachement destiné à la formation du 40ème Bataillon est organisé pour l'expédition de Madagascar.



- En septembre, la portion principale d'Embrun rejoint Grenoble où tout le Bataillon est regroupé.

1896

- En octobre, le Bataillon est dirigé sur le camp de Châlons où il prend part le 9, à la revue passée par le Président de la République en présence des Souverains Russes.





- En décembre, le Lieutenant-Colonel de NADAILLAC, nommé Colonel, est remplacé par le Lieutenant-Colonel Massiet du BIEST, ancien Commandant du 40ème Bataillon formé pour l'expédition de Madagascar.


Alfred Louis Marie Massiet du Biest

Commandant le 30e Bataillon de Chasseurs Alpins


Né à Hazebrouk le 15/12/1851, c'est un saint Cyrien de la promotion de la Revanche, comme Baret. Il est aussi breveté.

Cet officier a fait une brillante carrière dans les chasseurs à pied et les troupes alpines.

Il a commandé le 14e bataillon de chasseurs entre 1889 et 1894, puis il a été désigné pour commander le 40e bataillon de chasseurs mis sur pied pour la campagne de Madagascar.


Revenu en France, lieutenant colonel, il a brièvement commandé le 30e bataillon de chasseurs (ici sur la photo), avant comme colonel de prendre successivement le commandement du 157e régiment d'infanterie alpine et du 97e RI de Chambéry.
Promu général de brigade, il va commander les brigades d'infanterie des Alpes.


Général de division en 1911, il commande la 3e division coloniale jusqu'à sa mort en 1912, commandeur de la Légion d'Honneur.

1897

L'armée
des Alpes



- Le 5 juillet , le Bataillon manœuvre avec cinq Bataillons de Chasseurs Alpins devant le
Président de la République, en présence du drapeau, au replat des Canons, au pied des postes de la Tura et de Sollières.



Les officiers du 14e Corps d'armée après les manoeuvres – 1897


En Août 1897, le Président Félix Faure passe en revue l'armée des Alpes lors des manoeuvres organisées dans la Maurienne. A cette occasion, le général Zédé, commandant le 14e Corps d'armée et gouverneur militaire de Lyon est décoré Grand Officier de la légion d'Honneur.

A la fin de la manoeuvre, les officiers généraux et supérieurs du corps d'armée posent pour une magnifique photo qui a le mérite de réunir sur un seul cliché la fine fleur des troupes alpines françaises.

Le 14e Corps d'Armée en 1897 :
Commandant le Corps d'armée.........................................Général Zédé
Commandant la 27e division d'infanterie............................Général Faure Biguet
Commandant le 28e division d'infanterie............................Général Robillard
Commandant la brigade de Lyon...................................... Général Pédoya
Commandant le 55e brigade (Annecy)...............................Général Lallement
Commandant la 54e brigade (Gap)....................................Général Legrand

Les chefs de bataillon de chasseurs alpins :
11e bataillon..................................................Commandant Schmitz
12e bataillon................................................. Commandant Pouradier Duteil
13e bataillon................................................. Commandant Outhier
14e bataillon................................................. Commandant Baret
22e bataillon................................................. Commandant Mugnier
28e bataillon................................................. Commandant Thomas de la Pintière
30e bataillon................................................Commandant Massiet du Biest











1898

- En avril, le Lieutenant-Colonel MASSIET du BIEST, nommé Colonel, est remplacé par le Commandant BERTIN.




1899

- En octobre, le Commandant SOUTCHI, de l'armée japonaise, arrive au Bataillon pour y accomplir un stage d'un an.


Commandant SOUTCHI


1900

- En janvier, un détachement d'éclaireurs exécute une reconnaissance dans le Massif de la Grande Chartreuse.



- En décembre, une compagnie de marche est constituée pour exécuter une reconnaissance dans le Vercors.

1901

- En janvier, deux détachements d'éclaireurs partent en reconnaissance, l'un dans le Massif de Belledonne, l'autre dans celui de la Grande Chartreuse.



- En septembre, au retour des manœuvres, le Bataillon vient tenir garnison à Embrun, le dépôt reste à Grenoble.
- En décembre, il est formé une compagnie de marche pour une reconnaissance de 11 jours dans les Alpes.

1902 - 1903

- Le Bataillon reste à Embrun et détache un poste d'hivernage à Jausiers, puis dans la vallée de Barcelonnette, puis à Villars de Lans et aux Aiguilles.



















- En septembre, le Bataillon rejoint Grenoble où est le dépôt.
- Le 15 octobre, il participe à la revue passée à Vincennes par le roi d'Italie.



1904 - 1906

- Le Bataillon prend part aux manœuvres et travaux annuels et envoie, pendant l'hiver, comme les années précédentes, des détachements de reconnaissance dans les Alpes.














- En avril-mai, il envoie un détachement à Voiron pour maintenir l'ordre pendant les grèves.










- En décembre, le Lieutenant-Colonel BERTIN, nommé Colonel, est remplacé par le Commandant GOYBET qui prendra son commandement en Janvier prochain.







Mariano GOYBET

Saint-Cyrien sorti en 1884
25/12/11 Lieutenant-Colonel puis Colonel puis
20/12/17 Général de brigade puis
30/06/23 Général de division Mariano-François-Jules Goybet (1861-1943) (+ 2 GM): Chevalier puis Officier puis Commandeur puis Grand Officier (25/12/35),
chef du 152 régiment, puis
chef de la 81 brigade (II), puis
chef de la subdivision de Mende et de la subdivision de Rodez (II), puis
chef de la 79 brigade (V), puis
chef de la 157 division (VII). [Après la guerre: la brigade de tirailleurs de l'armée du Levant puis 29/03/20 devient 3 division du Levant (-18/08/20), 21 en réserve.]

81 brigade d'infanterie: général Désiré Bataille, colonel Mariano Goybet.

Subdivision de région de Mende (16 région): colonel Jules Salle, colonel Mariano Goybet.

157 division d'infanterie général Mariano Goybet (30/05/18-).

20/12/17 Général de brigade puis 30/06/23 Général de division Mariano-François-Jules Goybet (1861-1943) (1 GM): Grand Officier (25/12/35). 43 il meurt.

30 juin 1923 GOYBET (Mariano-François-Jules) (1861-1943): Grand Officier (25/12/35). 20/12/17 général de brigade.

Alpiniste et skieur, le lieutenant-colonel Goybet profita de son séjour prolongé dans les Alpes pour faire de nombreuses ascensions, soit seul, soit avec sa troupe : Mont Blanc, Grande Casse, La
Meije, Pelvoux, etc
- En janvier-février, un détachement de reconnaissance est envoyé dans les Alpes.
- En février, le Capitaine de la TORRE, de l'armée espagnole, arrive au bataillon pour y effectuer un stage d'un an et demi.
- En septembre, au retour des manœuvres, le Bataillon détache un peloton à Château-Queyras.
- En octobre, le Capitaine GUILLERANSON, de l'armée norvégienne, vient au Bataillon-pour y effectuer un stage d'un an.

1908

- Le Bataillon envoie en janvier des reconnaissances dans le secteur du Queyras, en été, dans la région des glaciers Blanc et Noir, et en automne prend part aux manœuvres dans la région de St Marcellin-Villard-de-lans.

1909

- En janvier, le Bataillon envoie des reconnaissances dans le secteur du Queyras. Au concours international de ski, à Morez (Jura), l'équipe du 30ème, commandée par le Lieutenant GELINET, se classe 1ère dans la course de fond.




- En mars et mai, des détachements sont envoyés à Rives et à Moirans pour la protection des lignes téléphoniques (grèves des agents des postes).
- En avril et juin, 12 sections de mitrailleuses du Bataillon d'éclaireurs de Chambarand pour y exécuter des tirs.
- Du 2 au 25 juin, manœuvres dans les Alpes. Le détachement d'éclaireurs de montagne du Bataillon traverse le massif du Pelvoux au col du Clos des Cavales.



- En août, après les manœuvres, le Bataillon et le dépôt viennent tenir garnison à Embrun. Le poste d'hivernage de Plaupinet-les-Acles remplace celui de Chateau-Queyras.






Dernière édition par Thierry GUYON le Mer 28 Jan 2009 - 0:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://30e-bca-bcp-gcm-gc.forum-actif.info
Thierry GUYON
*** Fondateur ***
avatar

Messages : 34
Localisation : Blaye (33)
Date d'inscription : 19/11/2008

MessageSujet: Re: RETOUR EN FRANCE : POUR LES ALPES   Mar 27 Jan 2009 - 1:45

1910

- En janvier, le Bataillon se rend vers Valréas par la vallée de l'Ouvèze. Pendant ces déplacements, les éclaireurs de montagne font des reconnaissances dans le massif des glaciers de l'Oisans (Brèche de la Meije, 3358 m, et col des Ecrins, 3815 m).









1911


- Marche d'hiver sur le Clairée et le massif des Acles et reconnaissance du secteur entre Clairée et Guisanne.









Au concours international de ski, au Lioron, le Lieutenant BERGE, du 30ème se classe champion de France.

- En juin, le Bataillon se rend dans le Briançonnais, la Clairée et le Massif du Pelvoux. Le détachement d’éclaireurs de montagne traverse la brèche de la Meije.



- En septembre, manœuvres d'automne dans le Lautaret. Au retour, le Bataillon se rend à Grenoble pour y tenir garnison.

1912 - 1913

- En janvier, le Bataillon se rend dans son nouveau secteur : hautes vallées de l'Ubaye et de l'Ubayette, col de Vars, camp des Fourches.





Le groupe d'éclaireurs de montagne quitte le Bataillon à Bourg d'Oisans par la vallée de la Bevarde et rejoint le Bataillon par le col de la Lauze (3543m) et le glacier de la Givoise, à la Grave.





Le Bataillon se rend à la revue du 14 Juillet à Longchamp, pour y représenter les troupes alpines.





- En septembre, manœuvres d'automne dans la région de Valence. Pour s'y rendre, le Bataillon fait un détour par les 7 Laux, Allevard et le massif de la
Grande-Chartreuse.

1914



- Le Bataillon se rend en hiver dans la région du Col de Vars, Jaussiers, Ubaye et Ubayette.
- En juin, manœuvres combinées réunissent de nombreuses unités. Le but est de forcer le col de Vars. Les manœuvres doivent se terminer dans la vallée de l'Ubaye vers Tournoux, la Condamine.






C'est vers la fin de ces manœuvres que les Officiers arbitres sont rappelés subitement à leur corps en raison des complications internationales qui font craindre la prochaine mobilisation.







L’attentat de Sarajevo le 28 juin 1914, Gavrilo Princip un serbe de 19 ans tire à bout portant sur l’Archiduc François-Ferdinand et son épouse.
Nul n’en a conscience, mais la machine infernale vient de s’enclencher



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://30e-bca-bcp-gcm-gc.forum-actif.info
 
RETOUR EN FRANCE : POUR LES ALPES
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le retour de nagash
» Problème gps
» Emulateur Gameboy
» 203 pick-up 1952
» Windows mobile 6.1 vers 6.5

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'HISTORIQUE DU 30ème BATAILLON DE CHASSEURS :: PREMIER CHAPITRE - 1871- 1914 - :: RETOUR EN FRANCE-
Sauter vers: