AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  CONTACTCONTACT  
Ce forum va reprendre vie à partir d'avril 2016. J'ai quelques trésors à mettre en ligne !!. les vôtres seraient aussi les bienvenus !!

Partagez | 
 

 AVANT LE LINGE

Aller en bas 
AuteurMessage
Thierry GUYON
*** Fondateur ***
avatar

Messages : 34
Localisation : Blaye (33)
Date d'inscription : 19/11/2008

MessageSujet: AVANT LE LINGE   Mer 26 Nov 2008 - 2:20

AVANT LE LINGE

Pendant les quelques jours qui suivent, le bataillon n'a presque pas d'histoire ; il s'éparpille entre le col du Bonhomme et le col de Wettstein ; fait des abris ; parfois une compagnie a la joie de quitter les bois marmités et de descendre dans la région de Plainfaing.

study Christian

Au début de février deux compagnies montent au Rossberg et au Bonhomme ; une autre s'en va bientôt au Lac Noir, elle ne peut y faire de feu et elle souffre cruellement du froid ; puis une autre vient occuper Basses-Huttes, où de nombreuses patrouilles se distinguent.

- Le 19 février 1914, l'ennemi attaque furieusement de Wettstein à Stosswihr.

study Christian

Nous perdons le Barenkopf, Horodberg, Stosswihr.

study Christian

Cette situation modifiait les modalités de l’attaque initiale prévue sur le Linge, d’autant que derniers renseignements recueillis faisaient apparaître de considérables renforcements des organisations ennemies dans cette région.

Afin de renforcer le secteur sud, une compagnie du 30 vient occuper Basses Huttes, deux autres aux ordres du capitaine TOUCHON sont détachées au col de Wettstein.

study Christian
Ces dernières montent en ligne au Combekopf, piton rocheux et dénudé, sans aucune tranchée en avant de Wettstein. L’ennemi y croisait ses feux depuis le Schratzmännele et le Barenkof; il y a fait quelques petites attaques, toutes repoussées.

- Le 22 février à 15 heures, après un violent bombardement, une attaque allemande débouche de la lisière du bois du Linge. Elle est repoussée par les unités en place avec de fortes pertes .Le 24 février le valeureux capitaine TOUCHON ( 6ème compagnie) prend le commandement du 54ème bataillon de Chasseurs ( 2ème brigade).

study Christian

La compagnie TOUCHON passe trois pénibles semaines ; les obus sont nombreux ; le vent se heurte au Barenkopf, au Schratz, à l'Hornleskopf y soulève sans cesse d'aveuglants tourbillons de neige ; les blessés ne peuvent être évacués que la nuit.

Petit à petit, malgré le roc et le gel, tranchées et boyaux se creusent. Le Combekopf s'organise ; on prévoit l'attaque du Linge, le Combekopf sera le point de départ ; les compagnies y viennent à mesure qu'elles trouvent de la place ; elles travaillent avec acharnement. En juin le bataillon en entier travaillera aux parallèles de départ sous les obus et les mines.

- Le 1er avril, la 3ème brigade est réorganisée. Elle comprend les 14ème, 30ème, 54ème et 70ème B.C.A.
- Le 22 mai, le plan d’opération de l’offensive française en Haute Alsace est arrêté. Son but est de maîtriser la Fecht de Munster en faisant tomber successivement les défenses du Linge-Schratzmännele, de l’Eichwald, et du Frauenackerkopf ( secteur 66ème Division au sud) et du petit Hornlesskopf

study Christian

Le programme des opérations comprend trois phases :
- Conquête du Linge et du Schratzmännele
- Conquête de l’Eichwald par une progression nord-sud par les deux versants du mouvement de terrain Barenkopf, Kleinkopf.
- Attaque du petit Hornlesskopf et du Frauenkopf.
- Le front de départ des troupes d’attaques (six bataillons) aux ordres du colonel BRISSAUD-DESMAILLET est compris entre la cote 858, sud des Basses Huttes et l’éperon rocheux situé au sud-ouest de l’Hornlesskopf, baptisé aujourd’hui Hurlin.

La position à prendre Linge-Barrenkopf pourrait se diviser en deux secteurs:
- Le secteur Linge-Barrenkopf forme une longue crête bois de 100 à 200 mètres au dessus du col de Wettstein, légèrement infléchie au collet du Linge où passe la route allant au Hohneck et aux Trois Epis et montant vers le Schratzmännele à 1010 mètres pour plonger brusquement par l’escarpement de la grande carrière.
- Le deuxième secteur est constitué par le Barenkopf, moins élevé que le Schratz. (abréviation du Schratzmännele) et séparé de lui par un replat en partie déboisé appelé La Courtine.
- Après La Courtine, la crête se relève au Barenkopf pour s’affaisser vers le sud au collet du Kleinkopf. Cet ensemble était séparé de nos position du Hornlesskopf et du Combekopf dont nous tenions solidement les lisières boisées, par la prairie marécageuse de la ferme Combe, prairie qu’il fallait franchir pour attaquer la lisière de la forêt du Linge et du Schratz, semée de roches et d’éboulis.
- Pendant quatre mois, les deux adversaires renforcent sérieusement leurs positions. Des comptes rendus signalent à plusieurs reprises des bruits significatifs de travaux du côté allemand : roulement de voitures, abattages d’arbres, explosions de mines.
- La 3ème Brigade de son côté travaille activement aux préparatifs de l’attaque. De nouvelles routes d’accès sont aménagées, les quelques fermes restantes sont transformées en cantonnement pour les troupes. De nombreuses baraques sont installées (Rudlin, Louchpach, Lac Blanc) pour les unités en attente, le service des étapes, le service de santé et les postes de commandement.
- Des camps, parc de bataillons et infirmeries sont aménagés au col de Wettstein. Un matériel considérable en vivres, munitions, outils, fils de fer, sac à terre est porté à pied d’œuvre. Le 30 travaille avec acharnement au creusement de tranchées et boyaux au Combekopf et aux parallèles de départ sous les obus et les mines.

- Le 15 juin, on fait une audacieuse sortie, diversion pour faciliter nos attaques vers Metzeral.

study Christian

Dans la journée l'adjudant DUSSERT armé d'un revolver, le Chasseur MARION armé d'un couteau, rampent vers le Linge, se glissent dans le bois, débusquent une sentinelle et un petit poste ; le cheminement est reconnu.

La nuit venue, absolument noire, les compagnies BERGE (3ème) et BERTRAND (5ème) sortent en silence ; les cisailleurs des caporaux BERNARD, FOUSSAL, PELIN, font sous le feu, des brèches dans deux réseaux trouvés à tâtons ; on met en fuite une série de petits postes, on se retranche ; puis les deux compagnies rentrent avant le jour, leur mission terminée.

study Christian

Cette opération délicate s'est faite presque sans pertes grâce à la parfaite discipline du bataillon ; droit au but sans riposter pour ne pas s'entretuer.

Le 26 Juin, l’opération Linge-Schratz.-Barenkopf est confiée à la 129ème division nouvellement créée. Cette division sera renforcée pour cette opération par la 3ème brigade de Chasseurs (1), et son commandant (colonel BRISSAUD-DESMAILLET) dirigera l’infanterie d’attaque. La 47ème division est chargée d’une attaque secondaire au sud dans la région d’Eichwald-Reichackerkopf.

(1) le 22ème BCA passe le 28 juin aux ordres de la 3ème brigade

Le Bataillon entier est descendu à Plainfaing le 2 juillet ; il s'équipe et s'entraîne pour les prochains assauts, s'exerce au lancement des nouvelles grenades et des nouveaux pétards, .répète la manœuvre du grand jour.

study


Le général Louis Ernest de MAUD’HUY commandant le détachement d’Armée des Vosges


Il est passé en revue par le général DE MAUD'HUY, au col du Bonhomme le 8 septembre 1914, à l'occasion de l'inauguration du monument provisoire élevé à la mémoire du Général BATAILLE ; les fanions des 1ère, 4ème, 6ème compagnies et de la section de mitrailleuses reçoivent la croix de guerre.


study Christian

Citation :
BATAILLE Marie Désiré Pierre

Général de Brigade
MORT POUR LA FRANCE

Grand Officier de la Légion d'Honneur
Ordre du Muniseraphon - Cambodge
Palmes d'Officier de l'Instruction Publique
Croix d'Officier de l'ordre royal du Cambodge
Croix de l'Ordre d'Alexandre - Bulgarie
Croix de Commandeur de l'ordre de la Couronne Italie
Grand Croix de l'ordre de l'épée - Suède
Croix de Commandeur du Nicham Iftikar
Croix de l'ordre du Lion et du Soleil - Perse
Croix de l'ordre de Sainte Anne - Russie
Plaque de Grand Croix de Saint Stanislas - Russie
Médaile de Chine - Tonkin - Annam 1883-1885
Médaille du Cambodge du roi Noroudor 1er
Croix d'Officier du Mérite Agricole
Croix d'Officier du Dragon d'Annam
Croix de l'ordre de l'Eléphant - Siam
Grand Croix de l'ordre de Saint Stanislas - Russie
Croix de Saint Maurice et Saint Lazare - Italie
Croix de l'Ordre du Sauveur - Grèce
Plaque de l'Ordre de la Couronne - Italie
Croix de l'Osmanie de Turquie
Médaille Commémorative du Tonkin
Médaille coloniale avec agrafe "Tonkin"
Officier du Dragon de l'Annam
Officier de l'ordre du Cambodge
Officier du Nichan-el-Anour le 06.07.1901

Toutes ses décorations ont été offertes par sa famille au musée de l'armée en 1920



Né le 26.11.1862 à Floressas - Lot
Mort le 08.09.1914 au col du Bonhomme Vosges
Elève de Saint-Cyr de 1880 à 1882
Promotion DES KROUMIRS
Arme : Infanterie de Marine
Sous lieutenant le 01.10.1882: 3ème régiment d'infanterie de marine
A fait toute sa carrière aux colonies dans des régiments d'infanterie et régiments de tirailleurs tonkinois
Effectue 5 campagnes de guerre en Indochine française
Grièvement blessé le 06.10.1884 au combat de Lam au Tonkin
Chevalier de la Légion d'Honneur le 28.10.1884
Lieutenant le 20.03.1885 en Indochine
Capitaine le 02.11.1887
Chef de bataillon en 1896
Etat-Major Officier d'ordonnance du Général BEGIN
Lieutenant Colonel en 1899
Détaché auprès du Président de la République en tant qu'officier d'ordonnance du Président Emile LOUBET
Officier de la Légion d'Honneur le 30.12.1900
Colonel le 01.10.1902
Repart une seconde fois au Tonkin
Chef d'Etat-Major des troupes en Indochine (2ème brigade) en 1908
Etat-Major de Paris du 09.1905 au 04.1906
Général de brigade le 21.12.1909
Commandant la 2ème brigade des troupes de l'Indochine
Commandeur de la Légion d'Honneur le 10.07.1913
Commandant la 81ème brigade d'infanterie à Remiremont
Vosges du 13.11.1910 au 03.09.1914 en remplacement du Général LEGRAND (152ème régiment d'infanterie de Gérardmer, 5ème BCP de Besançon, 15ème BCP de Montbéliard)

Mobilisé dans la 7ème région pour sa 6ème et dernière campagne
En couverture entre le col de la Schlucht et le col de Bussang
A partir du 07.08.1914 engagé dans la bataille d'Alsace
Combat vers Mulhouse
Repli à l'est de Rougemont le Château et de Massevaux
Reprise de l'offensive en direction de Mulhouse
Combat vers Dornach
Repli vers la région de Munster puis vers celle de Gérardmer
Commandant la 41ème division d'infanterie du 03.09.1914 au 08.09.1914 ( 81ème brigade, 82ème brigade)
Mouvement vers Anould puis attaques des hauteurs au nord d'Anould et de Fraize

Tué à l'ennemi d'un éclat d'obus le 08.09.1914 au col du Bonhomme Vosges tandis qu'il soutenait de sa présence et des ses encouragements ses soldats violemment bombardés
Inhumé le 12.09.1914 au cimetière de Remiremont . Corps restitué à la famille le 26.10.1921 . Il sera réinhumé définitivement dans son village natal le 14.11.1921

Extrait en partie des "Grands Chefs de l'Armée Française - Editions Jules TALLANDIER"
Informations fournies par la bibliothèque municipale de Remiremont
Texte en partie de Michel GRASSELER

Citation du 09 septembre 1914 :
"Apprenant que nos positions étaient violemment bombardées par l'artillerie de gros calibre de l'ennenmi, il considéra comme le plus sacré de ses devoirs d'y courir pour se rendre compte de la situation et encourager les défenseurs par sa présence, s'il était nécessaire. C'est au moment où, au milieu des chasseurs des 28ème et 30ème bataillons, il donnait ses instructions avec la sang froid et le mépris du danger qui lui étaient habituels, qu'il fut mortellement frappé par les éclats d'un projectile. Il a aussi donné jusqu'à sa dernière heure l'exemple de sa bravoure et des plus belles qualités militaires"





Il commence à remonter le 13 vers le Combekopf ; encore quelques coups de pioche, et bientôt la grenade et la baïonnette.


Dernière édition par Thierry GUYON le Sam 6 Déc 2008 - 1:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://30e-bca-bcp-gcm-gc.forum-actif.info
Thierry GUYON
*** Fondateur ***
avatar

Messages : 34
Localisation : Blaye (33)
Date d'inscription : 19/11/2008

MessageSujet: Re: AVANT LE LINGE   Jeu 27 Nov 2008 - 23:20


Etat major
BouquetChef de bataillon, commandant
DemardMédecin-major
ConstaminLieutenant, officier d'approvisionnement
PrestatLieutenant, officier d'approvisionnement adjoint
LacourSous-lieutenant, officier de détails
RoussinMédecin aide-major
RobinVétérinaire aide-major
LambertLieutenant, peloton de mitrailleuses
MilloudSous-lieutenant, peloton de mitrailleuses
1re Compagnie

MarionCapitaine
DoligezLieutenant
CorselSous- Lieutenant
ChazotSous- Lieutenant

2eCompagnie
De Fabry-Fabrègues Capitaine
BoissièreLieutenant
MerleSous- Lieutenant
3re Compagnie
BergeCapitaine
Colonna d'Istria
Lieutenant
SimonneauSous- Lieutenant
BlanchonSous- Lieutenant
4re Compagnie
Weill Capitaine
GiacomoniLieutenant
BourgalaySous- Lieutenant
MichelSous- Lieutenant
5eCompagnie
BertrandCapitaine
MagneLieutenant
GragliaSous- Lieutenant
RicheletSous- Lieutenant

6eCompagnie
Delaborne Capitaine
BulliardLieutenant
TivolleSous- Lieutenant
DupinSous- Lieutenant


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://30e-bca-bcp-gcm-gc.forum-actif.info
 
AVANT LE LINGE
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Emissions d’Algérie en billet avant 1962
» [QUESTION] Avant de flasher mon HTC HD2
» 717 photos des voitures d'avant-guerre sur le net
» Signes avant coureur d'une crise cardiaque
» JOC comme avant...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'HISTORIQUE DU 30ème BATAILLON DE CHASSEURS :: DEUXIEME CHAPITRE - 1914 - 1919 - :: LES VOSGES :: AVANT LE LINGE-
Sauter vers: