AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  CONTACTCONTACT  
Ce forum va reprendre vie à partir d'avril 2016. J'ai quelques trésors à mettre en ligne !!. les vôtres seraient aussi les bienvenus !!

Partagez | 
 

 annonce: La Chapelotte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Christian CALET
*** Fondateur ***
avatar

Messages : 68
Age : 66
Localisation : I.D.F
Date d'inscription : 20/11/2008

MessageSujet: annonce: La Chapelotte   Ven 26 Déc 2008 - 18:09

LA CHAPELOTTE


La 47ème division est à nouveau rattachée à la VIIème armée.
Après la Somme, le Bataillon passe un peloton de mitrailleuses et une compagnie (la 5ème) au 70ème
Bataillon; il n'aura plus que quatre compagnies et une compagnie de mitrailleuses à six sections.
Le Bataillon monte à la Chapelotte le 27 novembre. Ce joli coin de forêt est devenu l’un des lieux les plus désolés des Vosges.



Les combats y ont été très nombreux pendant toute l'année 1915 ; la crête intenable s'est à peu près vidée, la guerre de mines a succédé aux furieux combats.
Les obus, les grosses bombes, les explosions de mines ont pulvérisé le sol ; le Bataillon y passe deux mois par une température souvent sibérienne ; le sol apparaît à chaque dégel un immense tas de boue qui descend la pente; disloque les tranchées, les entraîne vers le bas, les ferme.



Luttant à qui passera sous l'autre les mineurs ont amené leurs galeries à une quarantaine de mètres sous le sol.
Grâce à la roche épaisse, on ne craint plus guère que les tranchées sautent ; mais le sol tremble de temps en temps, les tranchées s'écroulent.

Histo 90 page 68


C'est un camouflet, français ou allemand. 10 000 ou 15 000 kilos d'explosifs qui donnent ; des gaz s'échappent par la roche fissurée, tuent les mineurs des galeries souterraines, et parfois les gardiens des tranchées.
Nous faisons de beaux travaux ; nos mulets portent des matériaux aux sapeurs qui, en échange, nous laissent user de leurs perforatrices ; nous installons sous roche une série de mitrailleuse qui défieraient des 420.
On crapouillote ferme, bien entendu.



Le 22 décembre, après un sensationnel arrosage par 58, 150, 240, le sous-lieutenant BASSEVILLE et l'aspirant GAVOILLE vont faire une vérification avec les groupes francs des 30ème et 70ème ; toute la tranchée ennemie est bouleversée, mais évacuée.
On aurait bien voulu un prisonnier ; l'aspirant GAVOILLE va le chercher le lendemain soir.
Le 22 janvier 1917, l'ennemi nous inflige un puissant bombardement ; nos crapouilloteurs lui rendent coup sur coup. L'engagement, type du gros coup de main, se dessine à la nuit tombante ; nos mitrailleurs intacts arrosent la crête avec une telle intensité que pas un Boche ne sort.

Nous sommes relevés le 25 janvier 1917.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
annonce: La Chapelotte
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Grotte des Poilus, la Chapelotte-la roche des abris,l'Ormont

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'HISTORIQUE DU 30ème BATAILLON DE CHASSEURS :: DEUXIEME CHAPITRE - 1914 - 1919 - :: LA SOMME :: LA CHAPELOTTE-
Sauter vers: